Les Récits d’une Tarologue - 1. LA MAISON DIEU et L'IMPERATRICE

Updated: Oct 3, 2021

Quand je me suis réveillée ce matin-là, je me suis tirée une carte. Jusqu’à là rien d’exceptionnel car c’est un rituel que je pratique souvent, encore plus quand j’ai des mauvais pressentiments.


Au réveil, certains méditent, d’autres font des exercices de yoga, moi, je me tire les Tarots. C’est donc ainsi que parmi les 78 Arcanes de mon "jeu" de Marseille, j’ai tiré LA MAISON DIEU ; mon mauvais pressentiment pour la journée venait donc de se confirmer.


Pour ceux parmi vous qui ne sont pas trop familiers avec les cartes du Tarot, LA MAISON DIEU représente une tour, foudroyée par un éclair ... l'éclair qui déchire, la Tour tombe du Ciel vers la Terre, symbolisant un bouleversement, un changement ou transformation.

Ces « magnifiques choses » peuvent arriver assez vite, on pourrait dire d’un seul coup. Parfois il s’agit de ruptures, crises, échecs et bouleversements qui – si on essaie de voir le côté positif de la choses – peuvent aussi symboliser une nouvelle vie, qu’elle soit amoureuse, professionnelle ou familiale.


Quand je fais des tirages pour mes copines (une passion secrète que je cultive depuis plus de 20 ans), je leur dis toujours que chaque carte a une double signification et qu’il faut toujours savoir cueillir le bon côté des cartes les plus « difficiles ». Ce matin- là, j’avais beaucoup de peine à me convaincre de ça moi-même et - avec la boule au ventre - je me suis au rendue travail.


J’étais employée dans une des principales Boutiques de luxe de la ville ; on y vend des habits de mode, des chaussures et des accessoires à tous ceux qui peuvent se permettre CHF 500.- pour un serre tête, CHF 1'500.- pour des chaussures à talon et l’équivalent de deux mois de mon loyer pour un sac.


Je veux que vous sachiez que je vous raconte tout cela sans aucune jalousie car la plupart des clientes sont adorables, drôles et très respectueuses et même si cela n’est pas toujours facile (à cause de notre Responsable qui se prend pour L’IMPERATRICE*) ce job m’avait sauvé la vie après mon divorce.


*L’IMPERATRICE : 3eme lame du Tarot représente l’archétype de la mère Terre (Gaïa). Elle est par ailleurs, le principe féminin et actif… Le principe fécond qui permet de créer et d’engendrer. L’Impératrice parle de fertilité, mais aussi d’harmonie, se luxe, d’abondance et de beauté.


Comme tous les jours, ce matin-là je suis arrivée 30 minutes avant l’ouverture ; contrairement à ce qui se passe d’habitude L’IMPERATRICE était déjà arrivée. Son regard froid a croisé le mien et celui de mes deux collègues qui venaient d’arriver. On s’est échangés le bonjour en nous questionnant avec les yeux – l'Impératrice nous a demandé de nous asseoir car elle avait des nouvelles à nous annoncer. « On y est » je me suis dite.


Je vous épargne les détails des minutes qui ont suivi; le verdict pour moi était simple : licenciement pour restructuration. Au début je n’ai pas compris ce qui se passait, mais au fond c'était assez simple : je devais prendre mes affaires et rentrer chez moi après avoir signé divers papiers et remis mon badge. Mes deux mois de préavis salarial auraient été réglés ; cela me laissait soit disant le temps pour « rebondir certainement sur quelque chose d’autre et de meilleur! ».


En rentrant à la maison, dans un état de légère confusion, je repensais à ma carte : LA MAISON DIEU avait eu toute sa raison d’être. À moi de voir pendant les semaines qui allaient suivre de quelle manière j’aurais pu transformer en opportunité ce coup d’éclair qui venait de me tomber sur la tête. N’étais pas cela le message du Tarot ?


Chaque jeudi, je vous raconterai sur ce site, une histoire fictionnelle qui vous permettra de vous familiariser avec les Arcanes majeures du Tarot de Marseille.@les_tarots_de_sofia



2020 Copyright Sofia-Tarots - reproduction interdite

31 views0 comments