Comment les MILLENIALS, LES X et LES Z ont remplacé la religion par l'astrologie et le Tarot.

Updated: Oct 3, 2021

Un jour j’ai rencontré une jeune et très belle comédienne (et chanteuse) qui s’appelle Shawna Municchi.


Shawna a 23 ans et un compte Instagram avec 4’881 followers qui grandit au jour le jour. Shawna a aussi un magnifique tatouage sur son bras droit : une carte du TAROT « fictive » qui représente à la fois les deux lames : LE SOLEIL et LA LUNE.


Cela m’a beaucoup surpris.


Ce n’est qu’en faisant un peu plus de recherches que j’ai réalisé qu’un grand nombre de jeunes – et par « jeunes » je me réfère aux MILLENIALS, à la GENERATION X, qui atteint aujourd'hui la quarantaine tout comme à la GENERATION Z, dont les plus âgés sont des fraîchement diplômés - se détourne de plus en plus de la religion traditionnelle pour adopter des croyances et des pratiques plus spirituelles comme le tarot, l'astrologie, la méditation, la guérison par l'énergie et les cristaux.


Ils ne se soucient pas particulièrement de savoir si nous, les « moins jeunes » on trouve cela c'est bizarre ou inacceptable. Plutôt et sans se prendre trop au sérieux, ils y trouvent ce qu'ils aiment, ils prennent ce qui marche pour eux et laissent le reste.


La majorité de ces jeunes a été élevée avec un seul ensemble de croyances religieuses - catholique, juive, bouddhiste - mais en devenant adulte, ils ont senti que la foi ne représentait pas complètement qui ils étaient ou ce dans quoi ils croyaient.


Ils n’ont probablement pas réussi à trouver dans la religion organisée traditionnelle ce que y ont trouvé leurs parents ou grands-parents : des croyances religieuses, oui, mais aussi un sens de la communauté, des modes de vie, des règles, un but et un sens. Ils les ont donc cherchés ailleurs.


En outre, beaucoup parmi eux se sont senti aliénés par la religion dominante - par les attitudes envers les personnes LGBTQ et les femmes, par des années de gros titres sur les scandales et les dissimulations, ou par l'idée que toute personne qui ne fait pas partie de cette religion est foncièrement mauvaise ou erronée.


Les médias sociaux ont certainement aidé a renforcer tout cela.


Avant Internet, les personnes qui avaient des croyances en dehors du courant dominant - religieuses, politiques ou autres - n'avaient pas de moyen public de se connecter les unes aux autres. Avec les médias sociaux, les pratiques divinatoires comme l'astrologie, les cristaux et le tarot ont pu prendre de la place dans une conversation publique. Cela aide qu'ils soient tous très visibles sur Instagram.


De plus ces jeunes ont grandi en étant confrontés à une récession majeure, au changement climatique et à une prise de conscience plus générale de l'existence d'un système politique et économique dont beaucoup estiment qu'il ne leur a pas profité, ou dans lequel ils ne se reconnaissent pas.


Il n'est donc pas surprenant qu’ils aient décidé d’explorer des croyances religieuses non traditionnelles et en trouvant des moyens de les intégrer.

Shawna Municchi porte le cabas LE SOLEIL crée à Genève par Atelier Siblings pour Sofia-Tarots. Collection capsule, édition limitée en vente chez ATELIER SIBLINGS à CHF 50.-. À l'achat d'un cabas, une consultation offerte.

19 views0 comments